PRIM recherche un·e assistant·e de postproduction

PRIM recherche un·e assistant·e de postproduction

*POSTE COMBLÉ* PRIM recherche un·e assistant·e de postproduction

04.14.2022
Notre image de marque

PRIM est un centre de production au service de la créativité des artistes professionnels de l’image en mouvement et du son qui souhaitent réaliser des œuvres indépendantes de qualité, dans un contexte d’hybridité des pratiques. PRIM est subventionné par le Conseil des Arts du Canada, le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des arts de Montréal.

DESCRIPTION DE L’OFFRE

L’assistant·e de postproduction travaille en étroite collaboration avec l’équipe pour la préparation et la finition des projets, les commandes de numérisation, transferts et de duplications. Il ou elle collabore avec le directeur technique pour la mise à jour des équipements ainsi que pour le soutien technique des utilisateurs. 

Principales tâches  

  • Être en charge du service des transferts (numérisation, encodage, duplication, sorties, …)
  • Intégrer les différents médias des projets dans les plateformes de montage son et image
  • Préparer les conformes et participer au travail de montage en ligne
  • Participer à l’entretien technique des équipements de montage et de tournage
  • Participer à la veille technologique et à la recherche et développement
  • Participer  à l’accueil des membres, au soutien technique et à l’entretien général des salles et studios

Qualifications et compétences recherchées 

  • Diplôme d’études collégiales (D.E.C.) dans une discipline appropriée
  • 1 à 2 ans d’expérience dans le milieu de la postproduction
  • Connaissance des procédés et formats reliés à la postproduction audio et vidéo
  • Intérêt pour  le milieu culturel, le cinéma indépendant et les arts numériques
  • Capacité à gérer des situations variées avec efficacité et tact, bonne gestion des priorités
  • Esprit de collaboration et grandes aptitudes pour le travail d’équipe
  • Souci du service aux membres
  • Bonne approche pour la résolution de problème
  • Rigueur, autonomie, diplomatie


Connaissances informatiques

  • Connaissance de DaVinci Resolve et de la suite Adobe
  • Atout: connaissance d’Avid Media Composer 
  • Atout : connaissance de Pro Tools

Langues

  • Bonne connaissance du français et de l’anglais, parlé et écrit

Conditions de travail

  • Entrée en fonction : dès que possible
  • Poste permanent, temps plein 35h/semaine
  • Salaire : 18$/h à 20$/h selon expérience
  • Avantages sociaux, assurances collectives, 4 semaines de vacances par année


DIVERSITÉ ET INCLUSION

PRIM propose un environnement de travail où le respect, la diversité, l’équité et l’inclusion sont des valeurs premières et encourage les candidatures de personnes s’identifiant comme membres d’une minorité.

➔ Faites parvenir votre candidature (CV et lettre de présentation) à francois@primcentre.org avec l’intitulé du poste en objet. Seules les personnes retenues aux fins d’entrevue de sélection seront contactées.

Retrouvez ici l’offre en version PDF

Retour aux articles
© 2022 PRIM - Tous droits réservés.

De nouveaux projets soutenus par PRIM

De nouveaux projets soutenus par PRIM

De nouveaux projets soutenus par PRIM !

02.02.2022

Suite au dépôt du 21 octobre 2021, nous avons le plaisir accepter 18 projets indépendants dans nos programmes de soutien !

Deux fois par année, PRIM lance un appel à projets pour participer à ses 3 programmes de soutien : Aide à la création, Doc à risque et Recherche et exploration. Ces programmes visent à soutenir la création d’œuvres médiatiques indépendantes et à encourager la diversité des pratiques en offrant des rabais sur les services proposés par PRIM, allant de 75% à 90%.

Les projets sont évalués par un jury de pairs, composé de personnes reconnues pour leurs compétences en arts médiatiques.
Pour ce dépôt, les juré·e·s étaient :
Lamia Chraibi, Ariel St Louis Lamoureux et Simon Gaudreau pour le programme d’Aide à la création.
Sylvain L’Espérence, Catherine Hébert et Gisela Restrepo pour le programme Doc à risque.
Sandra Volny, Julie Tremble et Emily Gan pour le programme Recherche et exploration.

Sur les 29 projets soumis, une aide a été octroyée à 18 projets, tous programmes confondus !

Sont soutenus avec l’Aide à la création :

À la vie à l’amor de Emilie Mannering
Au delà du hors-champ de Axel Robin
Canöt : retour vers le futur de Bruno Boulianne
Gars bi de Simon Gualtieri
HOMLÈS de Bruno Chouinard
La Trilogie des Têtards de Léonard Giovenazzo
Le Temps de François Delisle
Lutteuses de Sarah Baril-Gaudet
Nanitic de Carol Nguyen
Peau de pêche de Justine Prince
Mégalopolis de Laurence Turcotte-Fraser
Geographies of Solitude de Jacquelyn Mills
La cartomancie du territoire de Philippe Ducros
Uproot de Emilie Martel
Larry de Catherine Legault
À la recherche du bonheur de Claude Ouellet

Comme les doigts de la main de Giovanni Princigalli est soutenu avec le programme d’aide Doc à risque.

Tandis que Les immortelles de Myriam Jacob-Allard est soutenu par le programme Recherche et exploration.

Félicitations à tous les récipiendaires ! Nous avons hâte de vous accompagner sur ces beaux projets !

Retour aux articles
© 2022 PRIM - Tous droits réservés.

Bienvenue à Anna Salzberg, récipiendaire de la résidence Périphérie

Bienvenue à Anna Salzberg, récipiendaire de la résidence Périphérie

Bienvenue à Anna Salzberg,
récipiendaire de la résidence Périphérie

01.18.2022
Sandra Volny en résidence
Sandra Volny en résidence
Sandra Volny en résidence

Nous avons le plaisir d’annoncer que Anna Salzberg est la nouvelle artiste que nous accueillons dans le cadre de la résidence internationale Périphérie !

Afin de favoriser l’établissement de liens durables entre les réalisatrices et les réalisateurs québécois·es et français·es, et pour contribuer au développement de l’expertise et des démarches artistiques de ces créateur·trice·s, le Conseil des arts et des lettres du Québec a conclu une entente avec le Centre de création cinématographique Périphérie, visant à pérenniser un programme d’échanges d’artistes et d’ateliers-résidences existant depuis 2014, entre les centres Périphérie et PRIM.

La résidence Périphérie permet à un·e réalisateur·trice québécois·e et son ou sa monteur·euse de partir durant deux mois au centre français Périphérie, pour travailler sur le montage d’un projet de long métrage documentaire. Un·e artiste français·e est également invité·e à Montréal chez PRIM pour une résidence de postproduction de 2 mois.

Le centre Périphérie soutient la création et la diffusion du cinéma documentaire depuis 1983. Aujourd’hui, il accompagne des projets documentaires depuis la mise en production jusqu’à la diffusion. Il accueille chaque année une dizaine de films en résidence de montage et organise des séances et des rencontres autour d’œuvres patrimoniales ou contemporaines, notamment lors des Rencontres du cinéma documentaire.

Anna Salzberg est une cinéaste multi-casquettes qui travaille diverses formes du documentaire.

Anna a fait des études de sciences sociales et sciences politiques. Elle est réalisatrice, chef-opératrice, preneuse de son, monteuse sonore. Elle est membre des laboratoires artisanaux l’Etna et l’Abominable, où elle travaille les supports argentiques du super-8 et du 16 mm. Elle a aussi réalisé des documentaires sonores pour ARTE Radio. Son dernier film, « On ira à Neuilly inch’allah », co-réalisé avec Mehdi Ahoudig, a obtenu la mention spéciale Prix de la diversité – Acsé au Festival Traces de vie (Clermont-Ferrand), la mention Graine de Doc, au Festival Doc en courts (Lyon) et a été diffusé dans de nombreux festivals internationaux.

« Je suis cinéaste, je fais des films-essais, parfois courts et plastiques, parfois longs et documentaires, j’aime bien mélanger les genres et travailler le support de la pellicule. Je travaille aussi beaucoup le son, j’ai fait de la création sonore et de la radio.»

Pour son documentaire en résidence, Anna s’est intéressée à la mémoire d’un cinéma militant féministe, dont elle garde une trace grâce à l’expérience de sa mère, car les archives n’ont été ni conservées ni valorisées. Ainsi, le mode de fabrication de son film rejoint celui de ces militantes féministes qu’elle rencontre. Il témoigne de la transmission d’une mémoire des luttes féministes par la pratique cinématographique, et veut tordre le cou au déni et au mépris dont les luttes féministes sont encore l’objet.

« Dans la cuisine de son appartement parisien, ma mère ne veut rien me dire. Je la filme, et ni la tension ni la violence entre nous ne me font reculer : « et ton engagement féministe, et ma naissance, et ta vie de femme ? » Et moi aujourd’hui, enfant de ce silence et de cette colère, je ranime des archives, je crée un chœur de femmes, et je filme mes rêves. Je veux percer le mystère de ma mère, je découvre le mouvement des femmes des années 1970, un cinéma militant féministe, et la femme cinéaste que je suis change.»

Désormais chez PRIM, Anna va bénéficier de l’expertise de nos équipes pour faire son mixage sonore et sa colorisation et ainsi finaliser son film !

Retour aux articles
© 2022 PRIM - Tous droits réservés.

La nouvelle résidence de réalité virtuelle !

La nouvelle résidence de réalité virtuelle !

Une nouvelle résidence
de réalité virtuelle
avec SPOROBOLE

07.07.2021
Autofading_Se disparaître, une œuvre de Caroline Gagné © François Lafrance

 Autofading_Se disparaître, une œuvre de Caroline Gagné © François Lafrance

PRIM-SPOROBOLE

Intéressé⸱e⸱s par la création en réalité virtuelle ?

PRIM et SPOROBOLE sont très heureux d’annoncer leur nouvelle résidence de création en réalité virtuelle.

Assortie d’un cachet de 10 000$ et de plus de 30 000$ en services, cette résidence de 3 mois offre à un·e artiste la possibilité de créer une œuvre de réalité virtuelle cinématique interactive, c’est-à-dire comportant des composantes filmées et des dispositifs d’interaction.

Vous avez jusqu’au mercredi 13 octobre 2021 à 23h59 pour soumettre votre projet !

Retour aux articles

© 2022 PRIM - Tous droits réservés.

Sandra Volny, récipiendaire de la Résidence PRIM

Sandra Volny, récipiendaire de la Résidence PRIM

Sandra Volny,
récipiendaire de la Résidence PRIM

06.30.2021
Sandra Volny en résidence

Nous avons le plaisir d’annoncer que Sandra Volny est la nouvelle artiste en Résidence PRIM !

Cette résidence est offerte sur invitation du conseil d’administration et a pour objectif d’offrir à un·e artiste toutes les ressources de PRIM pendant un an pour réaliser une œuvre originale.

Sandra Volny est une artiste plasticienne et chercheuse dont la pratique artistique s’intéresse à la perception des espaces sonores.

Son travail se développe à travers le son, l’image en mouvement, la photographie, la sculpture, le texte et prend forme dans des installations, des instruments et des vidéos. Elle est titulaire d’un doctorat en Arts et Sciences de l’Art de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne qui porte sur le concept de « la survivance des espaces sonores », explorant ainsi la persistance du son dans les espaces à travers ses constellations matérielles, sensorielles et sociales.

Actuellement artiste en résidence à la Fonderie Darling, Sandra est aussi chercheuse postdoctoral au Département des sciences biologiques de l’Université de Montréal et à l’École des arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal.

Elle a exposé au Canada et en Europe; plus récemment à Dazibao, au Centre Clark, à la FOFA, au Centre d’exposition de l’Université de Montréal, à la Place Publique de la Fonderie Darling, à la galerie Michel Journiac, au Ionion Center for the Arts and Culture, et au Raumlabor-267 Quartiere für zeitgenössische Kunst und Fotografie.

Sandra est aussi fondatrice du Sound and Space Research, une plateforme artistique de recherche internationale composée de groupes de recherche centrés sur le son, l’espace et ses résonances avec le contexte social et environnemental.

Toutes nos félicitations à Sandra, nous avons bien hâte de l’accueillir !

Retour aux articles

© 2022 PRIM - Tous droits réservés.